SÉCURITÉ : la mémoire sélective de Mr TARREY, ancien commandant de gendarmerie

La sécurité, la tranquillité publique, sont des sujets bien trop importants pour être l’objet de débats dogmatiques. Ma conviction en la matière a été fortifiée en lisant la tribune de Jean Marie TARREY dans l’Impartial du 11 juin 2020. Jamais, je dis bien jamais, je ne me suis permise de manquer de respect à la police ou gendarmerie et de mettre en cause le travail de partenariat Police municipale et nationale. Mon éducation d’une part et la connaissance de la difficulté de leurs missions d’autre part ne m’autorisent pas cette attitude.

Assurer à chacun la sécurité, quel que soit son quartier est la première des libertés. À Romans, la politique décidée par Mme Thoraval est celle d’une police loin des Romanais. Le lien unissant celle de la République aux citoyens n’existe malheureusement pas.
En tant que citoyenne et élue municipale, j’ai fait part de mon opinion sur le rôle que notre ville donne à notre police municipale en la transformant en supplétif de la police nationale, ce qui n’est ni son rôle, ni efficace.

Quelques exemples instructifs pour illustrer mon propos. Organisons notre police contre la circulation des 2 roues sur les trottoirs et dans les jardins publics. Rapprochons-là pour être réactive face aux moteurs trafiqués qui prennent le circuit Gambetta-Jean Jaurès pour un anneau de vitesse. Déployons-là face aux squattes et aux dépôts d’ordures ménagères abandonnés ici et là. Oui, améliorons la sécurité de tous les Romanais en organisant la Police Municipale en complémentarité de la Police Nationale.

Mr TARREY, vous rappelez fort bien à propos le triplement des effectifs de la police municipale. Triplement payé au prix fort par la collectivité : réduction des crédits aux maisons de quartiers, aux associations, de l’aide légale et de l’aide facultative, restrictions scolaires… Toutefois comment se fait-il que le nombre de voitures brûlées soit en hausse constante, pourquoi les atteintes faites aux personnes ne reculent pas, mais augmentent (en 2013 ce type de délinquance était chiffré à 120 faits alors qu’en 2018, elle passe à 256, soit une augmentation de 115 % !) ? De plus on note une hausse des crimes et délits à caractère sexuel de 42 %. Quant à la délinquance chez les mineurs elle suit le même chemin.

Votre discours sans nuance, Mr TARREY, cherche en fait à cacher qu’il n’ y a pas retour sur investissement en matière de sécurité à Romans. Je me permets de pointer votre manque de perspicacité en vous exprimant, en termes discourtois et limite diffamatoires, comme par hasard sur un sujet cher à Mme THORAVAL, qui utilise votre grade et votre ancienne fonction pour cacher son échec.

Isabelle Pagani

Partager cette page web avec un ami

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Vous aussi, engagez-vous pour Romans !

Romans vous passionne ? Vous souhaitez faire bouger les choses ?

Alors rejoignez l’équipe de Passionnément Romans, adhérez à notre charte et participez au comité de soutien !

Nous contacter

LOCAL
9 cours Pierre Didier
26100 Romans-sur-Isère

CONTACTS
Téléphone : 07 86 65 36 04
Email : contact@passionnementromans.fr

HORAIRES
Lundi au Vendredi : de 10h à 12h30 – 14h00 à 19h00
Samedi : de 10h à 12h30 – 14h00 à 18h00
Dimanche : de 10h à 13h00